Twitch finished Pokémon

Ça y est, après plus de 19 jours d’affilé, Red a finalement vaincu la Ligue pokémon et est devenu maitre pokémon. Rien de bien spectaculaire au premier abord car qui n’a pas terminé un jour pokémon ? La particularité de cette partie longue de plusieurs semaines est qu’elle était jouée par plusieurs milliers de personnes, en même temps.

https://i0.wp.com/www.nonfictiongaming.com/wp-content/uploads/2014/02/Twitch-Plays-Pokemon-320x205.jpg

Pour vous faire une idée de ce que cela donne, voici un petit extrait des 19 jours de jeu :

A l’origine Twitch est une plateforme de vidéo spécialisée dans la diffusion de parties de jeux vidéo en live que l’on peut commenter via un chat. Mais Twitch c’est aussi un des quatre sites qui génèrent le plus de trafic internet, ce qui explique la rapide diffusion du phénomène. C’est donc il y a un peu plus de trois semaines qu’un utilisateur a décidé de briser la monotonie du live classique et a permis à tout le monde de jouer au jeu en tapant les commandes dans le chat. Un programme se charge alors de récupérer les commandes et de les appliquer. A une petite dizaine l’expérience peut être drôle, à plusieurs milliers cela peut vite tourner au cauchemar. L’engouement envers ce canal nommé TwitchPlaysPokémon a été immense, rassemblant à tout moment plus de 40 000 spectateurs/joueurs et engendrant des dizaines de millions de visites. Mais plus qu’un simple spectacle, cette partie de pokémon a viré rapidement à l’expérience sociale et vidéo-ludique en repoussant les limites de la pratique du jeu vidéo.

 https://i2.wp.com/www.rslnmag.fr/image.axd

 L’expérience a d’abord et avant tout créé et fédéré une immense communauté qui, au fil de l’aventure, a développé un univers qui lui est propre. Une véritable mythologie s’est créée en utilisant les absurdités induites par ces milliers de commandes contradictoires. Des surnoms ont été forgés soit par rapport aux noms donnés aux pokémon (tel que AAAAAAABBK ( qui est devenu Abby ce qui est plus simple à prononcer) soit par rapport à leur fonction, leurs hauts-faits. Le petit Roucool est ainsi devenu le plus puissant pokémon de l’équipe, neutralisant les ennemis en quelques coups. Cette combativité lui a valu le surnom de Bird Jesus. Plus étrange encore, un mythe s’est créé autour du Helix Fossil (le fossile Nautile en français). Choisi par hasard au début du jeu, il a fait son apparition de nombreuses fois, les joueurs l’activant sans le vouloir à tout bout de champ aussi bien pendant les combats que durant les voyages. Beaucoup y ont alors vu un signe, un guide pour les aider dans la tâche presque impossible de finir le jeu. Très rapidement ce fossile a été au centre d’un culte voire d’une véritable religion. Les différents évènements du jeu ont alors été interprétés par rapport à celui qui est désormais nommé Lord Helix.

Comme vous pouvez vous en douter cette partie n’a pas été de tout repos. 19 jours c’est long, très long, et il faudrait des heures pour relater tous les évènements qui sont arrivés durant cette période. Je vous renvoie pour cela aux articles extrêmement bien faits de Kocobe (du Journal du Gamer) qui s’est amusé (ou pas) a faire des compte-rendus journaliers de l’aventure.

https://i2.wp.com/o.aolcdn.com/hss/storage/adam/789472974ad1a6def0a543892639f337/TPP_homage.jpg

Que faut-il retenir de cette incroyable aventure presque humaine (malheureusement de nombreux bots et scripts sont venus s’immiscer dans le jeu) ? Alors que beaucoup prédisait l’impossibilité de réussir, les centaines de milliers de joueurs leur ont prouvé le contraire. Alors certes cette prouesse ne sert pas à grand chose en soi mais si on y regarde bien on peut y trouver beaucoup à dire. Déjà on y trouve illustré le phénomène des mèmes qui aujourd’hui est un des symboles et un des modes de communication d’internet. Une communauté s’est développée autour du jeu et s’est lancée dans une immense production d’images, de textes, de vidéos, rivalisant d’originalité. A la fin nous avons même eu le droit à des t-shirt Lord Hélix et une musique ! C’est sans doute ce qui a fait le succès de cette aventure puisque cela a créé un lien entre les différents participants, partageant les mêmes références, ayant vécu les mêmes évènements aux mêmes moment, et cela, c’est rare dans un jeu vidéo ! Il y a ici une dimension encore plus profonde que dans les jeux en ligne, Ligue of Legends, Dota ou WoW n’ont pas engrangé une si vaste production et un enthousiasme aussi fort. Si vous avez joué à pokémon vous savez combien une partie compte pour le joueur, combien on peut s’attacher à ces pokémon. La perte de Abby a ainsi été beaucoup pleurer par la communauté.

https://i2.wp.com/o.aolcdn.com/hss/storage/adam/34acb97b670f621fd39fa7d593947644/Wju4miv.jpg

Le plus incroyable dans tout cela c’est comment ces milliers d’individus répartis sur la surface de la Terre sont devenus une seule entité qui, au bout du compte, a réussi à terminer le jeu. L’effort combiné et souvent contradictoire des différentes individualités est finalement parvenu à créer une sorte d’ordre et à guider le personnage à travers les différentes étapes du jeu. Regardez le jeu pendant une minute, vous n’y verrez que chaos et désordre, comprimez maintenant une heure de jeu en une minute de visionnage, vous y verrez déjà un peu mieux se dessiner une logique, une progression, faite de même avec une journée et vous verrez qu’en 19 minutes le personnage arrive à terminer le jeu comme si un seul joueur l’avait contrôlé.

Le créateur du stream s’est aussi amusé à modifier petit à petit le jeu. Il a d’abord créer un système démocratique prenant en compte la commande la plus demandée toutes les deux secondes tout en ajoutant la possibilité de demander plusieurs commandes d’un coup. Ce faisant il a créé une vague de protestation des joueurs qui se sont mis à taper Start9 (neuf fois le bouton start) pour bloquer le jeu. Face à ce mouvement de force, il a alors institué la possibilité de choisir en plus des commande entre l’anarchie (toutes les commandes sont prises en compte) et la démocratie (la commande la plus demandée est prise en compte toutes les 20 secondes). Ce fut alors une grande bataille entre les deux camps qui se sont organisés, ont lancé leurs actions et bien sûr leur propagande.

L’anarchie a le plus souvent été le régime privilégié mais quelques phases ont vu un bref retour à la démocratie pour éviter les petits malins et les bots qui faisaient tout pour réduire à néant les efforts de progression. Le principal moment a sans doute été le parc Safari ou le joueur doit récupérer la technique Surf (permettant de voyager sur l’eau) tout au fond du parc en moins de 500 pas. Impossible à faire en anarchie cela va sans dire. L’autre grand moment démocratie a été lancé dans la route victoire, cette grotte juste avant les boss finaux où l’on doit déplacer des rochers pour avancer. Bref, il y a eu de grands moments d’organisation, des plans échafaudés, des opérations menées (comme celle visant à faire apprendre au plus de pokémon possible la capacité surf, afin d’être plus rapide à l’utiliser), montrant que derrière l’anarchie régnante il y avait bien de l’organisation.

TwitchPlaysPokémon a donc créé ce qu’aucun jeu avant n’a pu créer, il est aller plus loin et a rassembler encore plus fortement les joueurs et pour cela je pense que cette expérience restera marquante dans l’histoire du jeu vidéo même si quelque peu marginale. Aujourd’hui, à l’heure où j’écris ces lignes, le canal est reparti sur la version Crystal de pokémon mais, comme beaucoup, je pense qu’il y aura moins d’engouement que pour la première version. Cette expérience a été tellement intense qu’il est difficile de retrouver cette intensité si peu de temps après. Il aurait fallu laisser du temps, permettre à tous les joueurs et joueuses, bots et humains de reprendre leur souffle, de réaliser ce qu’ils ont tous accomplis, de se remettre de ces émotions fortes pour plus tard pouvoir repartir de nouveau.

En tout cas je ne peux que remercier ce brillant australien qui a lancé l’idée et à tous ceux qui ont collaboré à créer ce phénomène extraordinaire que des millions de gens ont eu plaisir à suivre.

Histoire des premiers temps de l’aventure (en anglais) : http://imgur.com/gallery/71xMQ06

Résumé par Tryangle : http://www.tryangle.fr/twitch-plays-pokemon-a-80-000-en-simultane-la-democratie-face-a-lautisme

La légende du fossile : http://i.imgur.com/4KnTQ8y.jpg

Une autre chronique : http://lachroniquefaciledumercredi.wordpress.com/2014/02/19/twitch-plays-pokemon-labsurdite-comique-de-lanarchie-demontree-par-une-partie-de-jeu-video/

Les compte-rendus de Kocobe : http://www.journaldugamer.com/tag/resumes-de-twitch-plays-pokemon/

La page wikipédia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Twitch_Plays_Pok%C3%A9mon

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s