Indie Games Play 2

Hier dans la soirée, au QG Geek qu’est le Dernier bar avant la fin du monde, se tenait une rencontre avec des développeurs indépendants français. Comme tout bon explorateur, je me suis aventuré dans cet antre de l’indépendance pour y découvrir la face cachée des jeux vidéo. J’ai voulu aller voir ceux qui sont aux manettes ou plutôt au clavier, à taper des lignes de codes ou créer des univers graphiques, ces gens qui nous font vivre des aventures et entrer dans des univers toujours plus originaux et envoutants.

Je n’ai malheureusement pas eu la chance de rencontrer chacun des studios participants et vais donc me concentrer sur ceux que j’ai vus. J’ai donc pu discuter avec Cédric de Magiko Gaming et Adrien de Black Flag et je les remercie tout particulièrement pour leur accueil amical  !

Magiko Gaming

Ce studio est créé à Lyon par deux passionnés qui après une dizaine d’année de travail sur des jeux de gros calibres (Assassin’s Creed Brotherhood ou Need For Speed), se lancent dans le jeu indépendant sur Xbox, Windows 7 et enfin PC. Ils ont pour l’instant 4 jeux à leur actif qui leur ont valu un début de popularité. C’est pour faire découvrir leur dernière création qu’ils ont participé à cette rencontre : Plateforminers.

Le pari est gros : faire un jeu de plateforme à génération procédurale et tenter la campagne Greenlight. Le résultat ? Un jeu qui s’apprête à entrer sur Steam (« le graal ») après une campagne réussie. Cette expérience soulève toutefois la question de la place de Steam dans le monde du jeu indépendant. Passage obligé pour qui veut crédibilité et visibilité, la plateforme fait la pluie et le beau temps du jeu indépendant en l’absence de véritable concurrent (Desura n’est pas encore de taille) et la disparition prochaine de Greenlight pose la question de ce que va faire Steam ensuite pour ces milliers de studios indépendants qui tentent leur chance sur la plateforme.

Pour revenir à nos moutons, que dire de Plateforminers ? Première impression, c’est propre, les finitions sont là, le côté rétro-pixel de bonne facture et le tutoriel clair. On entre dans un univers d’action pure. Votre boulot : récupérer des pièces de robot et sortir de cette fichue mine. Pour ce faire, vous aller devoir vous balader dans un labyrinthe (génération procédurale oblige), tuer des ennemis, éviter les pièges et trouver des portails pour retourner chez vous vendre vos trouvailles, sauvegarder et acheter un meilleur équipement. Autre originalité, votre champ de vision diminue ou augmente suivant votre niveau d’énergie (de vie en fait).

Pour télécharger la démo du jeu :

http://www.platformines.com/

Retrouver une interview complète de l’équipe (en anglais) :

http://www.dealspwn.com/platformines-interview-93693

Black Flag

Black Flag n’est pas que le nom du dernier Assassin’s Creed, et si ce dernier doit être en tête des recherches Google il ne faut pas oublier le studio indépendant du même nom. Black Flag c’est l’histoire de 4 potes qui veulent monter leur boite et faire des jeux vidéo. En jouant à Yrminsul, leur premier jeu, on voit tout de suite que ce ne sont pas des amateurs. L’univers est creusé, on sent la présence d’une histoire élaboré, d’un monde bien plus vaste que ce que l’introduction veut bien nous présenter. Tout commence sous la forme d’une BD qui, bien que moins lourde techniquement, remplace à merveille une cinématique. On y voit la libération d’un être maléfique et de son acolyte pirate qui partent à la conquête du monde. La planète sur laquelle ils se trouvent est un archipel d’îles flottantes qu’il va falloir conquérir puis défendre. Le jeu se situe à la croisée de la stratégie tour par tour (au niveau des îles à attaquer/défendre), du Tower Defense (qui constitue le coeur de l’action de défense des îles) et un côté RPG avec des arbres de talents pour débloquer tours et pouvoirs.

Cette hybridité permets de ne pas tomber dans le classique et monotone tower defense éculé jusqu’à la moelle et permet de remettre un vent de fraicheur et d’originalité dans le genre. L’histoire n’est pas qu’un prétexte et constitue un élément fort du jeu.

Pour tester le jeu :

http://studioblackflag.com/fr/demofr

Pour supporter l’équipe et faire de leur rêve une réalité :

http://www.indiegogo.com/projects/yrminsul/x/6496622

http://steamcommunity.com/sharedfiles/filedetails/?id=169479510

Publicités

Une réflexion au sujet de « Indie Games Play 2 »

  1. Ping : [Missives] Les news du moment. | Independent Geeks

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s