Solar 2

Notre univers entier était dans un état de température et de densité très élevées, puis, il y a environ quatorze milliards d’années, l’expansion commença. Mais tout parti du Big Bang !

solar 2

Ça y est ! Enfin formée… Il aura fallu beaucoup d’astéroïdes et tant de collisions pour arriver à ce résultat, mais quel résultat ! Une planète. Après tant de temps à n’être que de la roche inerte voguant à travers l’espace sans but et guidée par les champs gravitationnels environnants, me voilà planète, prête à accueillir la vie. Mais pas encore… Il reste à récupérer quelques astéroïdes dans l’orbite et les absorber pour récupérer de la masse et grossir. Avec un peu de chance ils apporteront même des éléments capables de créer une atmosphère convenable.

Les champs d’astéroïdes ne manquent pas. Point besoin de parcourir des parsecs pour en trouver et les attirer à moi, ils foisonnent. Le seul problème vient des étoiles. Leur pouvoir gravitationnel entraine rapidement des planètes dans leur orbite et ensuite, impossible de s’en échapper. Il faut donc faire attention et les éviter, du moins tant que je ne serais pas moi-même étoile.

Après un petit festin de carbone stellaire, mon atmosphère commence à se former, bouclier protecteur indispensable. De là se lance le processus de développement de la vie. Tout va très vite, bientôt une civilisation se forme à ma surface et commence à produire des vaisseaux et des défenses planétaires. Je suis enfin prêt au combat.

Planète

En me déplaçant à travers le vide spatial, je croise plusieurs autres planètes habitées. Les combats sont intenses mais j’arrive à m’en sortir et absorbe toujours plus de masse. Je sens que ma structure se modifie. La vie disparait à ma surface et je commence à émettre de la lumière. Ça y est, je suis une étoile.

Je voyage désormais avec un autre statut. Les planètes me craignent et tentent de s’écarter de mon chemin mais mon pouvoir gravitationnel me permet de les attirer par dizaines. J’engrange de la masse de plus en plus vite, tout en formant un bataillon de planètes habitées et armées. Mon système solaire se renforce et les autres me craignent de plus en plus. J’aspire des planètes et mon étoile grossit, grossit. Rien ne semble pouvoir arrêter mon évolution. Je détruis des systèmes et aspire de plus en plus de planètes. Me voilà bientôt au maximum de ma masse. Mais… je ne peux m’arrêter, mon appétit me pousse à absorber toujours plus de corps célestes.

Trop fût hélas trop… Après toute cette absorption de matière et ces voyages interstellaires, ma réserve d’hydrogène s’est vidée ! Me voilà désormais à m’effondrer sur moi-même, me densifiant toujours plus. Autour de moi tout change, l’espace et le temps volent en éclat alors que je commence à absorber tout ce qui passe à ma portée. Ça y est, je suis un trou noir.

trou noir

Une nouvelle vie commence, l’univers entier est un buffet géant, j’engloutis tout ce qui se trouve sur mon chemin : planètes, étoiles et mêmes les singularités plus petites. Je ne cesse de grossir, grossir, grossir, ma masse s’accumule et continue de se densifier. Mais jusqu’à quand ? La réponse me parvint rapidement. Alors que j’absorbais les dernières particules de matière, je sus. Ma masse et ma densité avaient atteint leurs limites et je ne pu qu’imploser dans un Big Crunch qui fit disparaître l’univers.

Ce fut la fin.

http://murudai.com/solar/

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s